Calendrier Découvertes Nature 2017

Le compost

Le compost est un mélange de déchets biodégradables issus du jardin (tontes de gazon, feuilles mortes, vieux paillages, restes de cultures, etc.) et de la cuisine (épluchures de légumes, marc de café, coquilles d’œufs écrasées, etc.).

 

L’ensemble de ces déchets verts va se transformer en terreau sous l’action de micro-organismes et de décomposeurs, comme les lombrics et les larves de cétoines par exemple. Pour favoriser cette décomposition, il est essentiel de bien mélanger les matières « brunes » (feuilles mortes, paille, petites tailles…) à décomposition lente, aux matières « vertes » (déchets de cuisine, tontes de gazon…) qui se décomposent plus vite.

 

L’utilisation du compost dans votre jardin a de nombreux avantages :

 

  • il constitue un « engrais » naturel pour vos plantes

  • il favorise la structure et la vie du sol

  • il retient l’eau et les éléments nutritifs

  • il évite le lessivage du sol (appauvrissement dû à la pluie)

P1300205

Exemple de compost

Comment avoir un bon compost

Pour favoriser la décomposition des éléments, il est indispensable

 

  • D’aérer le compost en le mélangeant à chaque nouvel apport de matière

  • De maintenir un taux d’humidité constant

En cas de compost trop humide : Emanation de mauvaises odeurs et/ou présence de moucherons 

 

  • Ajoutez des déchets bruns et secs

  • Aérez pour homogénéiser le mélange

    En cas de compost sec : Présence de fourmis et de tâches blanches

 

  • Rajoutez des matières humides

  • Arrosez un peu

Il est préconisé de mettre le compost à l’ombre, ou de le recouvrir soit d’un couvercle soit d’une bâche imperméable.

Il existe des accélérateurs naturels de compost qui vont augmenter la vitesse de décomposition. Lors de la fabrication des purins d’ortie et de consoude, vous pouvez y jeter le restant des feuilles issu de la filtration. Les plants d’ortie et de consoude sont de très bons accélérateurs de compost.

 

Attention n’ajoutez pas de plantes grainées ou de déchets végétaux malades ! En effet, les composts domestiques atteignent rarement les températures très élevées nécessaires à la destruction des graines et des maladies. Le risque est donc de favoriser la pousse d’herbes folles et la propagation de maladies dans votre jardin lors de l’épandage de votre compost.

 

Comment utiliser son compost au jardin

Un compost est mûr quand il a bonne odeur de terre. Les matières d’origine ne doivent plus être identifiables.

 

Votre compost peut avoir différentes utilités au jardin

 

  • Début du printemps, ajoutez le compost mûr à votre jardin par binage dans les premiers centimètres du sol.

  • Début d’hiver, le compost mi-mûr peut être incorporé aux premiers centimètres du sol, où il terminera sa maturation et enrichira le sol (les déchets de cuisine doivent être suffisamment dégradés pour ne pas attirer les rongeurs).

  • Lors de plantation d’arbres, d’arbustes et plantes ornementales, ajoutez un peu de compost avec la terre dans le trou de plantation.

Compost-1-c-Caroline-Lemenicier

Exemple de composteur

 

 

La publication de ces articles est soutenue par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne et l’Agence Régionale de Santé.

          ARS     

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Mai 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
4
8
25
29
30
31
Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher