Calendrier Découvertes Nature 2017

La couche lavable : écologique, économique et douce pour les fesses de nos bébés

Je vous entends déjà marmonner : encore un article rétrograde qui va nous parler des langes de nos grands-mères... Hors je vous rassure, la couche lavable moderne n'a plus grand chose à voir avec les langes d'autrefois, tant sur le plan de son efficacité que sur le plan esthétique ! Si si, je vous assure !

Elles sont désormais bien étudiées : élastiques à la taille et aux cuisses contre les fuites, système de fermeture par bande auto-grippante ou par pressions pour la facilité d'utilisation. Leur forme se rapproche des jetables et en plus elles se permettent certaines fantaisies dans le choix des couleurs et des matières.

Bref, plus esthétiques et nous allons le voir, plus écologiques, plus économiques et surtout plus respectueuses des fesses de nos bébés.

 

Plus écologique ?

De sa naissance à la propreté, à raison de 6 couches jetables par jour, un enfant utilisera environ 5000 couches, soit 1 tonne de déchets ! Quand on pense qu'une seule de ces couches va mettre environ 500 ans pour se dégrader tout en produisant entre autres du méthane... De plus, ces 5000 couches nécessiteront pour leur fabrication l'abattage de 4,5 arbres, l'utilisation de 25 kg de plastique (soit 67 kg de pétrole brut et ce, sans compter l'emballage nécessaire à leur conditionnement), plus de 100 000 litres d'eau (soit 20 litres par couche pour le blanchiment) et environ une cinquantaine de produits chimiques (on y a même trouvé des dioxines ou encore du benzol).

Les couches lavables sont fabriquées le plus souvent à partir de coton (bio ou non), de chanvre ou de bambou. Au dessus de cette couche en tissu, vous pouvez rajouter une culotte de protection imperméable en polyester ou en laine vierge, pour réduire encore les risques de fuites. Mais il existe des couches lavables plus pratiques dites "tout en un" (encore appelée TE1). Ces couches sont en une seule partie, et n'ont pas besoin de culotte de protection, car la partie extérieure de ces couches est normalement imperméable. Il y a aussi des couches lavables dites « toutes en deux » (TE2) qui se composent d'une couche imperméable dans laquelle on va introduire (dans le cas d'une culotte à poche) ou pressionner un ou plusieurs inserts en coton. Cette couche facilite le séchage car les deux parties sont indépendantes. Ces couches lavables sont plus écologiques, parce qu'elles soulagent nos sites d'enfouissement, utilisent moins de ressources pour leur fabrication et utilisation, et les selles des bébés sont en grande partie dirigées vers les installations municipales de traitement des eaux usées. La fabrication d'une couche lavable utilise peu de produits chimiques, et ce d'autant moins si vous êtes douée en couture et les réalisez vous même (de nombreux patrons existent sur le net). L'entretien d'une couche lavable nécessite environ 3 litres et demi d'eau par utilisation, soit quasiment 6 fois moins qu'une couche jetable et seulement 0,1 kWh d'électricité. Elles sont donc beaucoup plus respectueuses de l'environnement et réutilisables, et ce même pour plusieurs enfants.

 

Plus économique ?

On peut estimer à 1000 € minimum le coût total d'utilisation de couches jetables (utilisation pendant deux ans et demi de couches « premier prix » vendues 0,20 € l'unité à raison de 6 changes par jour soit 5000 couches). De plus, le coût lié à l'utilisation de ces couches jetables est double : il est à la fois direct (l'achat des couches) et indirect (le coût du traitement des ordures ménagères dont les couches représentent une part importante, ainsi que les transports durant tout le cycle du produit).

Le coût lié à l'utilisation des couches lavables est double lui aussi puisqu'il faut compter le coût d'achat du trousseau (en moyenne 400 €) et le coût d'entretien estimé lui entre 250 et 400 € (en fonction de la lessive utilisée) à raison d'une machine tous les 3 jours pendant 2,5 ans. De plus l'achat des couches lavables est d'autant plus amorti en cas de revente ou si vous envisagez un second enfant...

 

Plus douce pour la peau fragile de bébé ?

Comme nous l'avons vu, les couches jetables utilisent de nombreux produits chimiques afin d'obtenir ses propriétés absorbantes dont le fameux polyacrylate de sodium, produit de synthèse qui peut absorber de 80 à 100 fois son poids. Ce produit peut provoquer des allergies graves, dont le fameux « syndrome du choc toxique », c'est pourquoi il a été retiré des tampons hygiéniques féminins... mais pas des couches ! Pour les petits garçons, les matières plastiques utilisées dans les couches jetables élèvent la température des testicules, ce qui pourrait provoquer la malformation de celles-ci et une stérilité à l'âge adulte.

Aussi absorbante qu'une jetable, la couche lavable ne contient pas de produits chimiques et cause donc moins d'irritations et d'allergies (à condition bien sûr d'utiliser une lessive douce et écologique, voire des noix de lavage). L'utilisation de petits rectangles de tissus polaire (issus du recyclage du plastique) donne la sensation de « fesses au sec » et a la propriété de ne pas accrocher aux selles afin de pouvoir jeter celles-ci plus facilement.

 

Ainsi les couches lavables, dont l'utilisation est de plus en plus aisée, sont donc plus esthétiques, écologiques, économiques et respectueuses de la peau de nos chers bambins !

Charlotte Laffolay

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
4
5
6
7
8
9
11
12
14
16
18
19
20
21
23
25
26
27
28
Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher