Les prairies naturelles

Les prairies inondables ou humides, où évoluent les rares Courlis cendrés de Sologne, ainsi que de nombreux papillons, sont aussi le lieu de prédilection des orchidées comme l'Orchis à fleurs lâches et l'Orchis bouffon. Les prairies naturelles sont le domaine des graminées, plantes souvent moins spectaculaires que certaines plantes à fleurs, mais qui contribuent à la chaîne alimentaire en offrant des graines aux oiseaux, un habitat aux insectes…

L'existence de ces milieux dépend aujourd’hui du pâturage par les animaux domestiques ou du fauchage, qui doit être extensif pour permettre à une végétation spontanée de se développer.

Les orchidées

Si l’Orchis des bruyères pousse sur sols acides, la majorité des orchidées se développent sur les sols calcaires, situés à l'ouest de la Sologne : de la forêt de Boulogne au nord jusqu'aux coteaux de la vallée du Cher dans la région de Chémery au sud. Elles se rencontrent le plus souvent le long des routes et sur les prairies humides où elles déploient leurs fleurs aux formes variées et multicolores. Parmi les plus spectaculaires, citons l'Orchis pourpre, l’Orchis singe, l’Ophrys abeille, l'Ophrys araignée.

Les insectes des prairies

Le Machaon est un des papillons les plus spectaculaires de notre faune qui est malheureusement victime de l'utilisation massive des pesticides et du gyrobroyage radical de la végétation des bords de routes.
Le criquet Oedipode aigue-marine n’apparaît que lorsque l’on provoque son envol. Ses ailes bleu pâle et son vol capricieux ne le révèlent qu’un instant avant qu'il ne se fonde de nouveau dans le décor.

La Mante religieuse est connue pour sa prétendue férocité, qui n'est guère supérieure à celle de la « gentille » coccinelle qui dévore une foule de pucerons…

Les papillons des prairies

L’observation des papillons exige de la patience, mais contrairement aux oiseaux que l'on peut observer en toutes saisons, les papillons ne sont visibles que lorsque le temps est ensoleillé. Les espèces les plus répandues et facilement identifiables sont le Paon-du-jour, le Flambé, le Citron, le Vulcain et le Demi-deuil.

Des papillons plus rares tels que le Gazé ou les diverses espèces de la famille des azurés, petits papillons teintés de bleu et de brun, sont menacés par la modification des paysages. Les prairies naturelles régressent à cause du boisement spontané.