Calendrier Découvertes Nature 2017

Le Faucon crécerelle

Description

Petit rapace aisément reconnaissable lorsqu’il vole sur place (vol du « Saint-Esprit ») à l’affût de ses proies, le Faucon crécerelle est parmi les oiseaux de proie les plus communs de la Sologne.Comme la plupart des faucons, il possède des ailes en forme de faux, particularité qui le distingue de son cousin l’Epervier d’Europe. Le mâle a le dos roux tacheté et la tête grise, alors que la femelle et le jeune sont plus bruns, avec le dos barré de raies sombres. Les Faucons crécerelles sont sédentaires chez nous.

Habitat

On trouve le Faucon crécerelle là où les milieux agricoles présentent une mosaïque de paysages propice à sa recherche de nourriture. Cet oiseau, typique des milieux ouverts ou semi-ouverts, chasse fréquemment à proximité immédiate des routes, sur les bas-côtés et les zones en herbe. Mais il ne se contente pas de demeurer à la campagne et fréquente également nos villes et villages qui lui offrent gîte et couvert.

Reproduction

Dès le mois de mars débute la période de reproduction : les oiseaux émettent alors des séries de kikiki aigus et effectuent leurs parades nuptiales. La ponte de 3 à 7 œufs a généralement lieu entre avril et mai. Les jeunes éclosent au bout d’un mois, restent au nid durant un autre mois. Ils restent dépendants des adultes pendant quelques semaines.

Comme d’autres rapaces, le Faucon crécerelle ne construit pas de nid. Il occupe celui d’un autre oiseau (souvent celui de la Corneille noire) sur des arbres ou des pylônes, ou pond directement dans une cavité de bâtiment, d’arbre ou dans un nichoir. L’espèce peut être également présente en ville sur des églises (comme à Bourges par exemple) ou autres bâtiments.

Alimentation

Le Faucon crécerelle est un précieux auxiliaire des agriculteurs car il se nourrit principalement de petits rongeurs, tout en ne dédaignant pas petits passereaux, lézards et gros insectes. En ville il chasse une plus grande proportion de Moineaux domestiques, mais les rongeurs demeurent ses proies privilégiées.

Sa technique de chasse est particulière : pour repérer une proie, il vole sur place à une hauteur variant entre 10 et 40 mètres. Il chasse aussi à l’affût perché sur un piquet de clôture, un arbre, un poteau au bord d’une route…

Population

En Sologne et dans le Loir-et-Cher, le Faucon crécerelle est un nicheur commun avec 1300 à 1700 couples sur le département. En hivernage un indice de 0,15 individus au km2 a été obtenu en Sologne (les ornithologues du Loir-et-Cher, 2002). Il niche sur la majorité des communes.

Protection

C’est une espèce intégralement protégée en France. Son niveau de vulnérabilité est classé « à surveiller » dans la liste des oiseaux menacés et à surveiller en France.

Le Faucon crécerelle est surtout menacé chez nous par un appauvrissement du milieu et de sa fermeture par l’abandon des espaces cultivés. Par ailleurs, cet oiseau est encore tiré ou empoisonné illégalement. La mortalité liée à la circulation routière est une autre menace pour cet oiseau.

Eva Sempé

 

 

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Août 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
2
3
4
5
7
9
10
11
13
14
15
16
17
18
21
24
25
28
30
31
Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher