Calendrier Découvertes Nature 2017

Chevêche d'Athéna - Athene noctua

jeune chevêche
Taille : 21- 23 cm de haut

Envergure : 54 - 60 cm

Poids : environ 170 - 220 g
 
(photo d'une jeune chevêche)
 

La tête ronde et large de la Chevêche se caractérise par des yeux dorés marqués d'un sourcil blanc oblique, qui lui confère un air sévère. Son dos brun tacheté de blanc contraste avec sa poitrine, qui est à l'inverse, blanchâtre striée de brun. Elle s'identifie facilement par sa silhouette trapue et par son vol onduleux comme celui d'un pic.

La Chevêche possède vingt-deux cris et chants différents, dont les plus typiques sont poussés pendant la saison des amours. Elle peut vivre une dizaine d'années.
 
C'est un oiseau sédentaire qui occupe les zones d'agriculture traditionnelle où dominent les surfaces en herbe avec présence de cavités de nidification. Elle est absente des forêts denses.
La Chevêche se nourrit de petits mammifères (campagnols), d'insectes, de vers de terre et de passereaux.

Elle niche dans les arbres creux des bosquets, mais aussi dans les anfractuosités de murs. Deux à six œufs sont pondus en mai dans une cavité que les jeunes quittent souvent avant de pouvoir voler. Ils continuent à être nourris au sol par leurs parents et sont totalement émancipés un mois après leur naissance.

Sa population française est estimée à environ 11 000 couples au minimum (Oiseaux menacés et à surveiller en France - Liste rouge). L'espèce est en régression en France à cause de l'intensification des pratiques agricoles, la destruction et la fragmentation de son habitat et du trafic routier. Un autre facteur de la régression de notre chouette est l'utilisation abusive de pesticides et la disparition des insectes.
 
Tous ses habitats étant en régression, désormais, on la trouve également logée dans des nichoirs installés à son intention.
La Chevêche d'Athéna bénéficie d'un plan d'action national dans le cadre du programme d'action pour la diversité biologique en France.
 
Pour la Sologne, elle est absente des zones boisées de l'est et du centre. On la trouve plutôt dans la vallée du Cher, en Sologne viticole et sur quelques autres communes ou persiste une activité agricole comme Chémery ou Neung-sur-Beuvron.
 
L'Inventaire communal de l'Avifaune du Loir-et-Cher (1997-2002) estime une population de 130 couples nicheurs pour le département.
 
Nous réalisons actuellement des inventaires plus précis sur cette espèce. Les objectifs sont d'évaluer les effectifs en Sologne, de déterminer leur statut de conservation, d'améliorer les connaissances sur l'espèce, d'évaluer les menaces et de proposer des actions de préservation.

Si vous êtes intéressés pour y participer ou si vous avez vu ou entendu la Chevêche d'Athéna près de chez vous ou ailleurs en Sologne, faites le nous savoir.

  Eva Sempé

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Octobre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
9
16
23
26
27
30
31
Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher