Calendrier Découvertes Nature 2017

Trois Amanites à ne pas confondre

Ne croyez surtout pas que toutes les amanites sont dangereuses, voire mortelles. La difficulté réside souvent dans l'apparence qui peut  prêter à confusion.

Nous vous présentons aujourd'hui trois espèces qu'il convient de savoir distinguer.

La Golmotte ou Amanite rougissante qui est comestible,

L' Amanite épaisse qui est un comestible médiocre et douteux,

L' Amanite panthère qui est très toxique.

LES CHAPEAUX

 

Les trois chapeaux ont des formes très proches. D'abord globuleux ils s'étalent ensuite sur des diamètres pouvant atteindre 15 cm.

Chez l'Amanite rougissante ou Golmotte (Amanita rubescens) ce chapeau est de couleur variable, généralement assez pâle, allant du crème au brun vineux, d'aspect sale et portant des restes de voile par petites plaques blanc-rose-gris. Ces « verrues » ne sont pas adhérentes et la cuticule qui les porte est facile à peler. Les lames sont blanches, serrées avec des lamelles inégales et une sporée blanche. La chair, blanche également, devient rose aux morsures d'animaux et aux cassures. Amère crue, elle doit être très cuite.

L' Amanite épaisse (Amanita spissa) porte un chapeau brun-gris à gris clair souvent crevassé sur des bords non striés. Les squames de voiles, gris, jamais blancs, sont de taille variable et sont irrégulièrement répartis. Les lames, blanc-gris, épaisses, molles, présentent un aspect floconneux sur l'arête. La chair sent le radis, la rave.

L' Amanite panthère (Amanita pantherina), très dangereuse, porte un chapeau brun ocracé à gris couvert de « verrues » très blanches, petites, dispersées, farineuses. Sur la marge du chapeau, on voit nettement des stries. Les lames sont blanches et serrées, la chair est blanche et inodore.

                                   

LES PIEDS

 

L' Amanite rougissante ou Golmotte porte généralement un pied assez long, droit, ferme, d'environ 3 cm d'épaisseur maxima. Il présente un bulbe à la base et pas de volve franche. Légèrement strié de rosâtre, il devient vineux à la base et aux morsures d'animaux. Un anneau blanc, finement strié, l'entoure.

Chez l'Amanite épaisse le pied a la même allure que chez la Golmotte mais il n'y apparaît jamais de nuances rosâtres ou vineuses. Il reste blanc-gris, porte un anneau finement strié à la marge et se termine en massue avec des restes de volve peu visibles.

L' Amanite panthère porte un pied élancé, fibrilleux à floconneux, très blanc, avec un anneau étroit, non strié et également très blanc. La base du pied, en forme de bulbe, s'orne de plusieurs bourrelets caractéristiques (bracelets hélicoïdaux blanc pur).


HABITAT

 

Ces trois champignons se trouvent aux mêmes endroits, dans les bois de feuillus et/ou de résineux et à la même époque, de juillet à novembre-décembre. On les trouve parfois les uns à côté des autres. Bien que l'Amanite épaisse soit plus rare, on se doit d'être vigilant pour les distinguer.


TOXICITE

 
En fait, seule l'Amanite rougissante ou Golmotte est conseillée à la consommation mais elle doit être bien cuite (ou ébouillantée puis poêlée). En effet, elle contient des substances qui altèrent les globules rouges et qui sont détruites au-delà de 60°. On doit cependant signaler que certaines personnes ne les digèrent pas.

L'Amanite épaisse n'est pas franchement toxique mais c'est un comestible très médiocre et sa confusion avec l'Amanite panthère est fréquente.

L' Amanite panthère est très dangereuse. Elle provoque des troubles digestifs violents ainsi que des troubles nerveux (syndrome panthérinien). Ces troubles apparaissent de 30 minutes à 3 heures après l'ingestion et il est alors urgent d'alerter le centre anti-poison le plus proche. Il n'existe pas d'antidote et seuls lessymptômes peuvent être traités.

Jean-Claude Barthoux

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher