Calendrier Découvertes Nature 2017

En hiver : quelques écorces pour quelques arbres

On reconnaît un arbre généralement à sa silhouette et à ses feuilles. L'hiver, ce n'est plus possible. Deux indices nous restent cependant : l'écorce et les rameaux portant les bourgeons.

Les écorces de quelques arbres qu'on trouve en Sologne nous intéressent aujourd'hui. Elles sont variables d'une espèce à l'autre et leur aspect change  suivant l'âge de l'arbre : par exemple, l'écorce d'un jeune bouleau est blanche et lisse mais quand le diamètre du tronc atteint environ 30 cm l'écorce devient anguleuse et craquelée.

         Les caractéristiques des écorces de feuillus sont :

-         la couleur : blanc, gris, verdâtre, rougeâtre, marron avec des nuances allant du beige au violet.

-         la forme et/ou l'existence de côtes, de crêtes, de cannelures. Les côtes notamment peuvent avoir des formes variables, elles peuvent être triangulaires (chêne pédonculé), rectangulaires (frêne commun), trapézoïdales (peuplier) et varier le long du tronc. Ces côtes portent parfois des écailles qui se détachent (rhytidomes du vieux pommier).

Le Chêne pédonculé : franchement grise, l'écorce du chêne est profondément craquelée en plaques souvent bosselées et coupées transversalement.

Le Châtaignier : chez cet arbre l'aspect de l'écorce varie beaucoup avec l'âge. D'abord gris clair avec des marques horizontales chez les jeunes sujets elle devient très foncée avec des crêtes qui s'entrecroisent en tournant le long du tronc chez les arbres de plus de 50 ans.

Le Saule marsault : l'écorce est généralement grisâtre et chez les sujets jeunes elle est marquée de petits trous. En vieillissant elle présentent des crêtes plus ou moins saillantes suivant l'âge et le terrain.

Le Frêne : d'un brun caractéristique l'écorce de frêne est parcourue de fine crêtes qui s'imbriquent les unes dans les autres.

Le Charme : l'écorce est grisâtre avec de longues rayures longitudinales. En vieillissant apparaissent des fissures. On peut voir également des « griffures » horizontales.

Le Merisier : grisâtre et rougeâtre l'écorce porte des rayures horizontales. Elles constituent une sorte de peau  qui pèle quand l'arbre vieillit.

Le Robinier faux-acacia : d'un brun gris, l'écorce présente des crêtes rugueuses avec de longues et profondes fissures. Par contre, elle est très lisse chez les sujets jeunes.


Jean-Claude Barthoux

 

 

nous rejoinde                       

A noter dans votre agenda

Calendrier Découvertes Nature 2017   visuel estivales2017 web

tresor-dans-mon-jardin

 

 

Rechercher