A la reconquête des milieux humides de la Sauldre– 2021

A la reconquête des milieux humides de la Sauldre !

Cirse des prairies, ©Sologne Nature Environnement

Image

Criquet ensanglanté ©Sologne Nature Environnement

Image

Qu’est-ce qu’un milieu humide ? C’est une zone entre terre et eau, comme une mare, une tourbière ou certaines prairies. Ces espaces rendent de nombreux services à notre planète : Réserves d’eau, filtres naturels, stockage de carbone et refuge d’une biodiversité exceptionnelle, rare et menacée ! Rien que ça !

Et pourtant ils disparaissent en Sologne ! Abandonnés par l’homme, ils évoluent progressivement en forêts. La forêt c’est bien, mais ça ne rend pas les mêmes services que les zones humides, notamment sur l’eau. Il faut donc agir !

Alors depuis 3 ans, notre association se concentre sur les milieux humides de la Sauldre, cette rivière emblématique de notre territoire ! Durant nos recherches, nous avons découvert une belle prairie humide lovée au sein du domaine du Château de Souesmes. Rare et menacée, nous avons choisi de reconquérir ce milieu !

Comment ? En l’étudiant sous toutes ses formes afin de connaître ses points forts mais aussi ses points faibles.

Pourquoi ? Pour la protéger et la restaurer grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, de la Région Centre Val de Loire et de nombreux acteurs du territoire.

Rencontre avec une prairie humide !

Notre association parcourt depuis 37 ans les zones humides de Sologne. Parmi tous les sites rencontrés en vallée de la Sauldre, une prairie à tout particulièrement retenu notre attention.

Elle est située au sein du domaine du Château de Souesmes chez Mr de Vulpillières. Cette propriété est riche de nombreuses zones humides. Au sein de deux bras de la Grande Sauldre, on y parcoure des boisements, des prairies et des landes humides.

La prairie qui a retenu toute notre attention a de nombreuses particularités. Elle est humide et se développe sur un sol très pauvre et acide. Très menacée, elle est considérée comme vulnérable en région Centre-Val de Loire et est protégée en Europe ! Rien que ça !

Grand pimprenelle ©Sologne Nature Environnement

Image

Qu’est-ce qu’un milieu humide ? C’est une zone entre terre et eau, comme une mare, une tourbière ou certaines prairies. Ces espaces rendent de nombreux services à notre planète : Réserves d’eau, filtres naturels, stockage de carbone et refuge d’une biodiversité exceptionnelle, rare et menacée ! Rien que ça !

Et pourtant ils disparaissent en Sologne ! Abandonnés par l’homme, ils évoluent progressivement en forêts. La forêt c’est bien, mais ça ne rend pas les mêmes services que les zones humides, notamment sur l’eau. Il faut donc agir !

Alors depuis 3 ans, notre association se concentre sur les milieux humides de la Sauldre, cette rivière emblématique de notre territoire ! Durant nos recherches, nous avons découvert une belle prairie humide lovée au sein du domaine du Château de Souesmes. Rare et menacée, nous avons choisi de reconquérir ce milieu !

Comment ? En l’étudiant sous toutes ses formes afin de connaître ses points forts mais aussi ses points faibles.

Pourquoi ? Pour la protéger et la restaurer grâce au soutien de l’Agence de l’Eau Loire Bretagne, de la Région Centre Val de Loire et de nombreux acteurs du territoire.

Qui vit dans la prairie ?

Pour protéger la nature, il faut la connaître. Chaque milieu est différent et on y retrouve souvent une plante ou un animal qu’on ne croise que rarement.

Ainsi, plusieurs sessions d’inventaires de la faune et de la flore ont été organisées en 2019, à la belle saison, au sein de notre prairie. .

Pour les plantes, on y retrouve le Piment royal. C’est un arbuste protégé, assez rare en Sologne. Il vit uniquement en milieu humide et marécageuse.

Mais pourquoi cette plante s’appelle « Piment royal ? Non, il ne peut pas pimenter vos plats ! Par contre, son feuillage odorant est un répulsif naturel et traditionnel contre les piqures d’insectes. Par le passé, les rameaux de cet arbuste entraient dans la confection traditionnelle de bouquets de mariages royaux !

Plusieurs autres plantes toutes aussi intéressantes, comme la Grande Pimprenelle, le Pigamon jaune ou encore la Bruyère à quatre angles, sont également présentes. Mais l’intérêt de cette prairie ne se limite pas à la flore. Vingt-trois espèces de papillons ont été trouvées sur les prairies et parmi eux le Nacré de la Sanguisorbe, listé comme « vulnérable » en région Centre-Val de Loire, et le Grand Nègre des bois, peu observé en Sologne.

Pour aller plus loin, nous avons aussi évalué l’humidité et la fertilité du sol.

Cette prairie est donc un joyau de biodiversité, mais va-t-elle vraiment bien ? Restera t’elle aussi accueillante dans les prochaines années ?

Piment royal ©Sologne Nature Environnement

Image

Nacré de la Sanguisorbe ©Sologne Nature Environnement

Image

Prairie menacée, biodiversité en danger …

La prairie à travers le temps ©Sologne Nature Environnement Source : Remonter le temps

Image

Comme vous l’avez compris, cette prairie est unique en son genre ! Pourquoi ? Par ce qu’il n’en existe encore peu comme celle-ci aujourd’hui ! Les prairies disparaissent depuis la seconde moitié du 20ème siècle. Si elles ne sont pas drainées, polluées par les pesticides ou trop fréquentées par les animaux d’élevage, elles sont abandonnées.

Notre prairie existe toujours, mais elle n’a plus ses atouts de jeunesse. Auparavant utilisée pour l’élevage de moutons, elle est aujourd’hui laissée au repos. Quelques chasses rythment ses journées d’hiver. Alors la nature reprend ses droits sur ce milieu exceptionnel mais lié aux usages de l’homme.

Les arbres et arbustes colonisent cette terre progressivement, jusqu’à devenir les principaux occupants. Ils prennent toute la place et prennent leurs aises. Tant pis pour la Pimprenelle, le Piment et le Pigamon, ils n’auront qu’à déménager. Mais où ça ? Et les papillons qui se nourrissent de ses plantes ou ceux qui aiment voler à pleine vitesse dans la prairie ? Et bien tant pis pour eux aussi !

Sauf que … ces prairies humides, ces plantes, ces insectes, et bien ils sont rares et n’ont pas la possibilité d’aller ailleurs. C’est bien pour ça qu’ils sont protégés. Et c’est bien pour ça aussi, que votre association va agir pour reconquérir cette prairie de la vallée de la Sauldre !!!

Acte 1, scène 1 : Chantier de restauration … ACTION !!!

Repérage des zones à gérer avec Mr de Vulpillières, le locataire de chasse et l’animateur Natura 2000 ©Sologne Nature Environnement

Image

Stockage du bois en petit tas pour offrir des caches aux animaux ©Sologne Nature Environnement

Image

Parmi toutes les prairies, nous nous sommes concentrés sur celle présente sur le domaine du Château de Souesmes, chez Mr de Vulpillières. Nous y avons trouvé des plantes protégées et des insectes rares ! Mais ce milieu, intimement liée à l’homme, évolue progressivement en friche puis en boisement. Il nous faut donc agir pour restaurer ce milieu, et ainsi lui redonner tous les éclats de sa jeunesse ! Alors à l’action !!!

Première étape : Rencontrer, échanger et sensibiliser Mr de Vulpillières, son locataire de chasse, et l’animateur Natura 2000, Christophe Bach, aux enjeux de la prairie. Tous, très motivés par la protection de ce milieu, ont directement accepté un chantier de restauration et nous ont aidés à le mettre en œuvre.

Seconde étape : Préparer le terrain ! Le locataire de chasse et nos chargées de mission ont balisé la zone d’intervention. Objectif : Préserver le Piment royal et retirer les saules et autres arbustes !

Dernière étape : Agir ! Pour retirer les arbustes, il fallait plus que des gros bras, alors nous avons collaboré avec l’entreprise Environnement 41. Munis d’une pelle et d’une pince d’arrachage, il leur aura fallu seulement 3 jours pour rajeunir 4000m² de notre prairie ! Durant ces jours, le locataire de chasse et nos chargés de mission se sont relayés pour encadrer ce travail de minutie !

Affaire à suivre …

Souvenez-vous, ces dernières semaines vous avez découvert la vie d’une prairie humide sur le domaine du Château de Souesmes. Au travers des épisodes précédents, vous avez compris le rôle important pour la biodiversité que joue ce milieu. Vous avez aussi découvert les espèces qui vivent dans ce milieu préservé. Vous avez compris les menaces qui pèsent sur l’avenir de cet habitat. Et puis vous avez suivi le déroulement d’un chantier de restauration du site. Il est temps de découvrir notre belle prairie sous un nouveau jour ! Tadaaaaaaa !!!

Elle a été complétement ouverte pour lui donner un peu d’air. Désormais rajeunie, elle peut accueillir de nouvelles fleurs qui raviront les papilles des papillons au printemps prochain !

Avant ©Sologne Nature Environnement

Image

Après ©Sologne Nature Environnement

Image

Mais notre implication sur ce site ne s’arrête pas là !

Il faudra, bien sûr, évaluer nos travaux. Pour cela, nous réaliserons de nouveaux inventaires de la flore et des papillons pour découvrir quelles espèces investissent les lieux.

Nous envisageons aussi de signer une convention d’usage avec le propriétaire et le locataire de chasse pour continuer ce travail de préservation de la biodiversité. Ensemble, nous réfléchirons à toutes interventions qui pourraient être dommageables à la flore et à la faune sur le site.