Economisons l’énergie à la maison

S’engager sur la voie d’une politique énergétique durable, c’est avant tout amener le citoyen à changer de comportement, mais aussi diffuser chez les acteurs et décideurs une "culture" énergétique différente. Face à une mise en œuvre compromise du protocole de Kyoto * au niveau planétaire et aux conclusions orientées du « grand débat » sur l’énergie au plan national, notre responsabilité individuelle est de veiller à limiter nos consommations personnelles en énergie.

Certaines de nos habitudes quotidiennes sont faciles à modifier pour effectuer des économies d’énergie. Il ne tient qu’à nous de réduire notre facture énergétique tout en préservant l’environnement. Chauffage, appareils électroménagers, éclairage ,... peuvent grever le budget familial si on ne prend pas garde au gaspillage.

L’habitat individuel est un véritable gisement d’économie d’énergie ; en voici quelques illustrations : Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), la consommation moyenne d’une famille pourrait être réduite de 45 % en utilisant des équipements basse consommation !

- En remplaçant les classiques ampoules à incandescence par des fluocompactes, certes plus chères à l’achat, mais qui consomment cinq fois moins d’énergie pour une même luminosité et durent six fois plus longtemps.

- Les vieux réfrigérateurs et congélateurs étant très voraces en énergie, il vaut mieux s’en débarrasser que les brancher au sous-sol ou dans le garage. Pour faire le bon choix en magasin, consultons le classement "énergie" (A : la plus faible consommation, G : la plus forte) qui doit obligatoirement figurer sur les appareils électroménagers vendus dans les pays de l’Union européenne. Les lave-linge récents sont très efficaces à 30°C ou 40°C ; cela permet de consommer trois fois moins d’énergie qu’à 90°C. Quant au givre qui se dépose dans un réfrigérateur ou un congélateur, il peut entraîner une surconsommation d’électricité de 30 %.

- En ne laissant pas téléviseur, magnétoscope ou chaîne hi-fi en mode "veille" : chaque appareil peut alourdir la facture EDF de 100 kW par an !

- En modulant le chauffage, il représente environ la moitié des dépenses énergétiques totales d’une famille. Ainsi, en baissant le thermostat d’un degré la nuit, c’est 7 % d’énergie consommés en moins et une économie annuelle de 610 euros en moyenne. De quoi s’offrir de bonnes couettes bien chaudes...

- En consultant le guide pratique de l’ADEME joint à la lettre sur les aides financières qui peuvent accompagner nos projets de réduction de notre consommation énergétique à la maison. Les dispositifs mentionnés ont tous été reconduits en 2003, profitons en ! Conseils pratiques et gratuits sur les économies d’énergie supplémentaires auprès de l’ADEME ou des points d’information Info-énergie (renseignements, diagnostics de votre habitation, etc…)

 Patrice Devineau  

* Protocole de Kyoto : traité faisant suite à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques et établissant un calendrier de réduction des émissions des gaz à effet de serre contribuant au réchauffement climatique de la planète.