Deux retraités découvrent une énigme

La douane n’est pas bête comme un âne…

… C’est ce que nous ont montré certains retraités de cet organisme avec leurs connaissances sur la faune et la flore. Venus des 4 coins de la France, ils se sont retrouvés, comme chaque année, au domaine de la Sauldre, près de la Ferté-Imbault, pour renforcer leur esprit d’équipe.

Cela fait 25 ans que cette sortie est organisée par l’ASND (Association Sportive Nationale des Douanes) en collaboration avec la Mutuelle et ce n’est pas pour déplaire aux quelques retraités y prenant part. Durant un séjour, ils découvrent l’environnement Solognot et, pour certains, partent à la chasse aux champignons.

Cette année, grâce au jeu de piste organisé par Kelly, notre nouvelle animatrice depuis mai dernier, j’ai pu les accompagner dans cette aventure. Cette expérience m’a permis de découvrir l’ébullition des cerveaux de quelques dizaines de retraités qui, croyez-moi, sont bien remplis et peuvent-être très vifs !

Château du domaine de la Sauldre

Tout a commencé à 8h30 au pied du magnifique château du domaine. Après le brief de Kelly et la constitution des équipes, chacune s’est lancée dans la recherche des 12 balises (dissimulées sous la pluie par notre animatrice alors que le soleil n’était toujours pas levé, ce qui mérite un peu de reconnaissance tout de même). D’ailleurs parlons-en de la pluie, elle ne nous a pas quittés de toute la matinée ce qui en a démoralisé quelques-uns.

Après la dispersion de nos petites grenouilles parties à la recherche des énigmes, j’ai rejoint Gilbert et Alain, deux picto-charentais qui avaient l’air de s’y connaitre en nature !

Gilbert et Alain lisent la première énigmeGilbert et Alain c’est eux, qui sont actuellement très concentrés sur leur première balise.

Je les ai suivis à la trace durant leur découverte du parcours au point qu’ils me considéraient comme une espionne et me surnommaient Mata Hari (espionne pendant la première Guerre Mondiale).

Une fois lancés, on ne les arrêtait plus ! Ils ont enchainé les réponses (pas toujours correctes) aux énigmes, au point même d’adopter une stratégie pour devancer tout le monde : oublier les balises où il y avait de l’attente pour y revenir à la fin.

Rien ne pouvait les déconcentrer excepté une chose : la pluie. En effet, le questionnaire détrempé les a plutôt agacés, sans compter sur la dextérité d’Alain qui faisait sans cesse tomber cette précieuse feuille dans des flaques d’eau.

Gilbert et Alain se cachent sous un abris pour répondre aux questionsLa seule solution qu’ils ont trouvé était de se cacher sous des abris pour noter leurs réponses.

Néanmoins, ce ne sont pas ces petits aléas qui leur ont fait perdre leurs moyens, ni même le fait de se retrouver, le temps d’un moment, bon dernier après s’être trompé de chemin.

Gilbert et Alain se penchent sur une énigme

Non, ce qui les a perturbés, malgré leur enthousiasme, ce sont certaines balises qui ont nécessité qu’ils se penchent un peu plus sur l’énigme (vous avez compris le jeu de mot ?).

Mais grâce à leurs connaissances, ils ont pu continuer d’avancer et se sont retrouvés dans le Top 3 du classement final grâce à leurs bonnes réponses qui leur ont permis d’obtenir un score de 350 sur 440.

Puis une fois les résultats donnés et après un bon repas, nos petits retraités de la douane se sont lancés dans un loto, plutôt que de faire un concours de pétanque sous la pluie (choix plutôt judicieux de leur part n’est-ce pas ?).

Nous les avons donc quittés à ce moment-là afin qu’ils puissent profiter de leurs dernières heures dans le pays Solognot.

Le groupe de retraités s'éloigne

 

Merci à Gilbert et Alain d'avoir accepté que je les accompagne le temps d'une demi-journée.

Anaïs