J'ai trouvé un animal sauvage blessé ou mort,
que faire ?

Il n’est pas rare lors d’une balade ou d’un trajet en voiture d’apercevoir des animaux sauvages en difficulté voire morts. Notre premier réflexe peut être d’intervenir mais beaucoup de règles sont à prendre en compte. Nous vous éclairons sur les procédures à suivre selon la situation et les numéros à contacter.

Vous avez trouvé un animal sauvage blessé ?

Peu importe l’espèce trouvée, essayez au maximum de ne pas manipuler l’individu. Contactez immédiatement, avant toute intervention, un service compétent (numéros en bas de page) qui pourra vous guider dans la procédure à suivre. Si besoin, nous sommes à votre disposition pour vous renvoyer vers l'organisme adéquat.

Si l'animal est grand, vous ne pourrez malheureusement pas agir seul. Une fois votre appel passé, vous devrez donc attendre l'intervention des professionnels et surveiller l'animal de loin en attendant. Ne prenez pas de risques inutiles ! Pensez à votre sécurité et gardez vos distances car ces espèces peuvent avoir des réactions très violentes avec le stress.

blaireau mort

En revanche, si l'animal est petit, il se peut que votre contact au téléphone vous demande de le mettre à l'abri et de le transporter. Dans ce cas, suivez les instructions qui vous seront données mais ne transportez jamais un animal sauvage sans autorisation !

Généralement, il vous sera demandé de placer l'animal dans un endroit calme et sombre. Pour cela, protégez-vous d'abord avec des gants ou un tissu épais pour éviter les morsures, griffures ou même la contamination si l’animal se trouve être malade. Puis, munissez-vous par exemple d’un carton avec des petits trous pour l’aération et tapissez le fond avec du papier journal avant d’y placer l’animal et de le refermer pour qu’il ne puisse pas s’échapper.

N’essayez pas de nourrir l’individu et ne lui donnez pas à boire sauf indication contraire d’une personne compétente. Puis, rendez-vous au centre de soins le plus proche ou à l’adresse que l’agent vous aura communiquée.

Quoi qu’il en soit, il vous est interdit de recueillir l’animal chez vous, que ce soit une espèce protégée ou non. Rassurez-vous, aucun frais de soins ne vous sera demandé si vous amenez un animal sauvage se faire soigner.

Vous avez trouvé un oiseau ?

Suivez la procédure décrite ci-dessus et faites attention s’il s’agit d’un rapace à ses griffes et à son bec. Mais attention, toutes les situations ne sont pas forcément alarmantes. En effet, un oisillon seul ou en dehors de son nid ne veut pas forcément dire qu’il est abandonné. Observez la situation et éloignez-vous, vous empêchez peut-être les parents d’intervenir. En revanche, si l’oisillon trouvé au sol est très jeune avec peu ou pas de plumes, remettez-le au plus vite dans son nid. Contrairement aux idées reçues, toucher un oisillon ne poussera pas ses parents à l’abandonner car leur odorat n’est pas très développé.

Vous avez trouvé un animal sauvage mort ?

chat sauvage mort

Si vous n’avez pas de chance, il se peut que l’animal que vous apercevez soit déjà mort. Dans ce cas, d’autres réglementations sont à prendre en compte.

D’abord, essayez d’identifier l’animal afin de déterminer s’il s’agit d’une espèce protégée ou non. En effet, selon le statut de l’animal, vous n’êtes pas autorisé à faire les mêmes choses. Cependant, évitez tout contact avec la dépouille car même mort un animal peut être une source de danger. Si cela est vraiment nécessaire vous devez impérativement vous protéger en portant des gants par exemple.

Vous avez trouvé une espèce protégée ?

Dans ce cas, il vous est interdit de transporter l’animal sauf indication contraire. Vous devez absolument contacter l'Agence Française pour la Biodiversité (voir plus bas) qui viendra s’occuper du cadavre. Vous pouvez également contacter la gendarmerie ou la police qui peut ouvrir une enquête en cas de décès volontaire (braconnage). Par la suite, la dépouille sera détruite ou éventuellement transmise à un musée.

Contacts

Sologne Nature Environnement

Nos référentes

Angélique Villeger, référente SOS chauves-souris (angelique.villeger@sologne-nature.org)

Eva Sempé (eva.sempe@sologne-nature.org)

02 54 76 27 18

Le centre de soins UFCS à Vierzon (18)

pour les oiseaux

02 48 71 35 15

laissez un message si vous tombez sur le répondeur

SOS faune sauvage à Romorantin-Lanthenay (41)

pour les oiseaux, les petits mammifères (autres que les chauves-souris) et les animaux sauvages de grande taille

Sébastien Fanny

06 84 73 43 87

L’association Atoupic à Massay (18)

pour les hérissons

02 48 51 90 98

ou atoupic@orange.fr

L’Office Français de la Biodiversité (OFB)

pour les animaux sauvages de grande taille

À Orléans (45) : 02 38 25 16 80 ou dr.centre-val-de-loire@ofb.gouv.fr

À Dry (45) : 02 38 45 70 82

Les vétérinaires

Ils seront en mesure de vous renvoyer vers les personnes compétentes

Le centre Sauve qui Plume à Chanceaux-sur-Choisille (37)

pour les oiseaux, les chauves-souris et les petits mammifères

02 47 55 18 06

ou 06 88 41 29 45

ou sauvequiplume@hotmail.fr

Les chiroptérologues du Museum de Bourges (18)

pour les chauves-souris trouvées dans le cher

Laurent Arthur et Michèle Lemaire

02 48 65 37 24

ou laurent.arthur@ville-bourges.fr

Les Amis des Tortues du Centre à Marcilly-en-Villette (45)

pour les tortues

06 74 26 73 20

ou pierre.bacci@free.fr

L'Agence Française pour la Biodiversité (AFB)

pour les espèces protégées

Dans le Loiret : 02 38 25 16 86

Dans le Loir-et-Cher : 02 54 78 90 43

Dans le Cher : 02 34 34 62 62